Vous êtes ici > accueil > Développement durable > Architecture solaire > Eau de pluie

Récupération des eaux pluviales

Mis à jour le 30/11/-1

La récupération des eaux de pluies est une réflexion importante dans la conception d'une maison bioclimatique. On sait que les ressources globales en eau directement utilisables s'amenuisent, alors la récupération des eaux pluviales prend tout son sens dans une démarche de développement durable.

Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

Parler de la récupération des eaux pluviales dans Outils Solaires peut paraître incongru, mais difficile de parler de maison bioclimatique ou architecture solaire sans aborder certains sujets annexes, comme la ventilation ou la récupération des eaux pluviales.


Besoins en eau et aides financières en France

L'eau couvre 70% de la surface de la terre, mais seulement 0,3% de cette masse d'eau est directement utilisable. Elle se trouve dans les rivières et dans les nappes phréatiques, repartie très inégalement.

En France: 

  • Les besoins d'eau douce s'élèvent à environ 40 milliards de mètres cube par an, soit un dixième des précipitations annuelles.
  • Les consommations non restituées au milieu aquatique, s'élèvent à environ 5 milliards de mètres cube, dont 68% pour l'irrigation agricole, 24% pour l'alimentation et l'eau potable, 5% pour l'industrie et 3% pour l'énergie.


Depuis mai 2007 l’installation d’un équipement visant à récupérer les eaux pluviales pour arroser le jardin, laver la voiture, (et depuis août 2008) alimenter les toilettes, laver du linge et laver les sols… profite d’un crédit d’impôt à hauteur de 25 % des dépenses. 

Le montant des sommes ouvrant droit au crédit d’impôt ne peut dépasser :

  • 8 000 € pour une personne seule,
  • 16 000 € pour un couple soumis à une imposition commune,
  • 400 € supplémentaires par personnes à charge (500 € pour le 2ème enfant et 600 € pour le 3ème), ce montant étant divisé par 2 en cas de garde partagée.


Cependant, si l’on envisage de récupérer les eaux pluviales pour un usage intérieur (WC, lave-vaisselle, lave-linge), aucune aide n’est pour le moment prévue. 

A noter que l'utilisation de l'eau de pluie filtrée pour la douche est autorisée en Belgique et en Allemagne, mais pas en France.


Eau, produit de consommation

Le prix d'un mètre cube d'eau (1000 litres) vendu en France varie entre 2 et 5 euros suivant les régions. Ce prix comprend : le prélèvement, la potabilité, le transport à domicile et la dé-pollution avant son rejet dans le milieu naturel.

Le coût devrait croître régulièrement dans les prochaines années car chaque phase de la fourniture de l'eau devient plus complexe et problématique :

  • le prélèvement (problèmes d'approvisionnement saisonniers),
  • la potabilité (difficultés croissantes dues à la pollution des cours d'eau et des nappes phréatiques),
  • le transport à domicile (renouvellement des canalisations afin de répondre aux exigences sanitaires),
  • la dé-pollution avant son rejet dans le milieu naturel (obligations plus contraignantes vis à vis des lois en vigueur).

La consommation moyenne domestique en Europe varie de 100 à 250 litres par personne par jour, suivant le pays :

  • 252 litres par personne par jour en Suisse 
  • 200 litres par personne par jour en Espagne 
  • 137 litres par personne par jour en France 
  • 129 litres par personne par jour en Allemagne
  • 98 litres par personne par jour en Pologne

La consommation domestique est repartie :

  • 39% pour la toilette (on consomme en moyenne 5 litres au lavabo, 70 litres pour une douche et 150 litres pour un bain),
  • 20% pour les sanitaires (une chasse d'eau consomme 10 litres),
  • 12% pour le lavage de linge (un lave-linge consomme 80 litres par lavage),
  • 10% pour le lavage de la vaisselle (un lave-vaisselle consomme 40 litres par lavage),
  • 12% pour les usages domestiques divers,
  • 6% pour la préparation de la nourriture,
  • 1% seulement est consacré à la boisson (soit 1,5 à 2 litres par jour).


Ce texte est disponible sous licence Creative Commons. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Eau de pluie