Vous êtes ici > accueil > Développement durable > Architecture solaire > Extension bioclimatique d\'une maison

Extension bioclimatique d'une maison

Mis à jour le 22/12/2012

Réduction de la dépense énergétique alliée à un confort maîtrisé dans une construction ordinaire.

Réglementation thermique : explications détaillées et Conception d'une maison bioclimatique, 24 questions à se poser

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

Le projet part d'une recherche de réduction maximale de la dépense énergétique alliée à celle d'un confort mieux maîtrisé, dans une construction "ordinaire" faisant appel à des techniques de construction simples, et à des matériaux disponibles dans le négoce local.

Façade Sud

  

Baie du bureau en façade sud


Conception bioclimatique

- Priorité absolue aux qualités passives du bâtiment en faisant appel à une inertie maximale et à une très forte isolation, 

- Priorité à la valorisation des apports solaires: Exposition et exploitation des faces ensoleillées du bâtiment: façades Sud et toit.

- Priorité à la ventilation naturelle. Dispositifs et schémas de comportement naturel en accord avec les saisons.


   

Porte et la fenêtre du studio


Ambiances - lumière naturelle

  


Technologies renouvelables

L'extension est pourvue de façades solaires sur les faces potentiellement productives: large baie, capteur à air, serre de toit.

La maison existante est dotée d'un système solaire ECS + PSD (recul de 6 ans sur un fonctionnement parfaitement satisfaisant procurant une substitution de 1000 litres de fuel par an soit 30% par rapport à la situation antérieure)

En 2006, il a été installé une PAC Air-eau en relève de chaudière afin de diversifier l'appoint, mais il est encore trop tôt pour apprécier les avantages de ce dispositif.

Une serre de toit permet d'une part de constituer un espace tampon permettant limitant la perte de chaleur ou l'échauffement excessif de l' éclairage zénithal, d'autre part de créer un tirage pour la circulation d'air en été, en outre, en demi-saison, ou en séquences de moindre ensoleillement, elle sert de capteur et produit un air chaud qui est injecté (25-30°) dans le volume du bureau par un dispositif simple (une cellule photovoltaïque couplée à un ventilateur d'ordinateur) la corrélation est immédiate : apport solaire électrique directement proportionnel avec l'élévation de température du capteur.

Un capteur à air disposé sur les murs au Sud fournit de l'air chaud dans le studio par un dispositif (récupérateur de chaleur de cheminée ventilateur + sonde) mis en route par l'élévation de la température dans le capteur (air entre 35 et 40°).


Qualité de l'enveloppe 

À la fois inertie maximale et isolation très forte.

Murs en agglomérés de ciment pleins (dits allégés) d'une masse d'environ 400 kgr par m2 (voisin d'un mur traditionnel en terre et pierre de 50 cm) dalles poutrelles-hourdis et béton de 20 cm, vide sanitaire isolé, toit en poutrelles-hourdis maçonnés

Isolation par l'extérieur en laine minérale entre 18 et 24 cm sous bardage bois. Isolation moyenne de 30 cm en toiture.

Doubles vitrages menuiseries bois de bonne qualité, menuiseries alu dans le bureau. 

La proximité immédiate de la nature et des bois expose à de fortes et brusques variations de l'hygrométrie extérieure.

Utilisation du plâtre nu en enduit traditionnel des murs et plafonds pour ses qualités de régulateur de l'hygrométrie.

L'isolation extérieure continue a pour effet de supprimer les pertes thermiques, mais aussi de pouvoir considérer l'intérieur comme un ensemble unique masse et volume habité en équilibre et affecté de très faibles et lentes variations pour lesquels apports solaires et abaissement de la température ont un effet retardé.

La notion de "Températion du béton" qui consiste à noyer les tubes de chauffage directement dans les dalles pleines, sans isolation entre les niveaux permet de tirer parti des qualités de l'inertie maximale de l'ensemble et d'élever la température des murs ce qui augmente les surfaces de rayonnement tempéré.

La puissance installée de chauffage en est d'autant réduite. L'extension fonctionne sans augmentation de la puissance de l'installation de la maison existante, et sans incidence sur le confort de celle-ci. La stratégie de chauffage en est cependant modifiée: l'équilibre de l'ensemble est basé sur une température de consigne légèrement plus basse suffisante pour l'extension, et un usage un peu plus important de l'appoint bois de la maison initiale.  

Remarque: La forme de l'enveloppe qui confère un excellent coefficient de forme au bâtiment, et nécessite une moindre quantité de matériaux


Rafraîchissement 

La très forte inertie thermique et un balayage nocturne ont suffit à éviter les surchauffes estivales, même en pics de canicule.

Valorisation du bois 

Volume utilisé: environ 5 m3

Bardage extérieur en bois massif. Essence: Acacia

Structure porteuse en bois accrochée à la parois du mur et indépendante de celle-ci.

Isolation en laine minérale - Une couche continue derrière la structure, une couche entre les chevrons, épaisseur moyenne 180mm.

Article mis à jour le 22/12/2012

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Réglementation thermique : explications détaillées

RT 2012 est la nouvelle réglementation thermique qui entre en vigueur le 1er janvier 2013. Explications en détails de la RT 2012.

Conception d'une maison bioclimatique, 24 questions à se poser

Lors de la conception et de la construction d'une maison bioclimatique, ou énergie passive, mieux vaut se poser les bonnes questions atteindre son objectif, une maison à énergie positive pourquoi pas. Nous avons recensé 24 questions à se poser,...

Rayonnement solaire selon l'orientation et région du bâti

Si le niveau d'éclairage naturel dans une maison dépend en partie des matériaux et de la conception architecturale, il est surtout lié à l'orientation de la construction.

Ecomaison à Grande Synthe

La Ville de Grande-Synthe a fait l'acquisition d'un prototype d'habitat à très haute performance énergétique conçu par l'architecte anglais Bill Dunster et l'équipe de ZEDfactory.

Pôle enfance bioclimatique à Perpignan

Le Pôle enfance Claude Simon à Perpignan a été réalisé avec des matériaux naturels. L'accès principal est couvert par un auvent photovoltaïque qui marque le parti pris environnemental dès l'entrée. L'éclairage et la ventilation naturelle sont...

Maison solaire à Perpignan

La maison solaire à Perpignan est un ancien hangar industriel converti en habitation bioclimatique adaptée au climat méditerranéen.

Maison bioclimatique en Bretagne

Confort général et stabilité thermique jour/nuit en toute saison dans cette maison bioclimatique Bretonne, par Pierre Le Ny.

Maison environnementale dans le Tarn

Programme architectural de maison bioclimatique et environnementale dans le Tarn.

Extension bioclimatique d'une maison

Réduction de la dépense énergétique alliée à un confort maîtrisé dans une construction ordinaire.