Vous êtes ici > accueil > Développement durable > Architecture solaire > Renouvellement de l'air

Renouvellement de l'air

Mis à jour le 30/11/-1

Le renouvellement d'air dans un bâtiment est à l'origine d'une grande partie des déperditions thermiques, mais la qualité de l'air à l'intérieur est nécessaire à une vie saine, le renouvellement est donc nécessaire. Une ventilation maîtrisée consiste à trouver un équilibre entre ces deux phénomènes.

Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

Parler de renouvellement de l'air dans Outils Solaires peut paraître incongru, mais difficile de parler de maison bioclimatique ou architecture solaire sans aborder certains sujets annexes, comme la ventilation ou la récupération des eaux pluviales.

Les incitations aux économies d'énergie ont conduit à des réductions de renouvellement d'air, en oubliant souvent la nécessité d'une bonne ventilation. La qualité de l'air dans les logements est progressivement dégradée par l'utilisation croissante de matériaux synthétiques et de produits chimiques.
Le renouvellement d'air représente près de 30% des déperditions thermiques des bâtiments et il faut tenter de concilier deux objectifs contradictoires : la maîtrise des dépenses énergétiques et une qualité sanitaire de l'air intérieur.


Bases d'un bon renouvellement d'air

Les déperditions thermiques varient avec la vitesse du renouvellement d'air qui doit être plus ou moins rapide en fonction de l'occupation d'un logement:

  • la première étape est de rendre l'enveloppe du bâtiment étanche aux courants d'air,
  • il faut prévoir la ventilation nécessaire, en ouvrant les fenêtres, en aménageant des grilles de ventilation avec un débit adapté (avec ou sans conduit d'extraction), 
  • éventuellement installer un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC).


VMC ou ventilation naturelle

En France, les VMC sont encouragées car les performances sont théoriquement connues, à la différence de la ventilation naturelle qui est considérée aléatoire. 

Pourtant, la ventilation mécanique a plusieurs inconvénients : 

  • l'équipement coûte cher, 
  • consomme de l'énergie, 
  • fait du bruit,
  • peut tomber en panne. 


Un autre défaut majeur est que l'installation d'un équipement mécanique décourage une réflexion sur la ventilation naturelle qui sera nécessaire de toute façon en été si le logement n'est pas climatisé. Donc, dans l'optique d'une architecture bioclimatique, il vaut mieux concevoir une stratégie de ventilation naturelle.

Ce texte est disponible sous licence Creative Commons. Voyez les conditions d’utilisation pour plus de détails.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email