Vous êtes ici > accueil > Développement durable > Energie solaire > Panneaux solaires photovoltaïques : ce qu'il faut savoir

Panneaux solaires photovoltaïques : ce qu'il faut savoir

Mis à jour le 20/02/2013

Panneau solaire photovoltaïque, une solution pour minimiser sa facture énergétique tout en s'inscrivant dans une démarche de développement durable.

Energie positive

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

 À l'heure du réchauffement climatique, de la surconsommation d'énergie et de la pollution de l'environnement, le recours aux énergies renouvelables est devenu un acte citoyen primordial. En tête des solutions énergétiques non polluantes et économiques, il y a les panneaux solaires photovoltaïques.


C'est quoi ?

Un panneau solaire photovoltaïque sert à transformer l'énergie solaire en électricité. Cet équipement vous permet de couvrir vos besoins en électricité de manière autonome. La transformation est possible grâce au silicium, un matériau dit semi-conducteur, placé dans des photopiles alignées et accolées les unes aux autres pour former le panneau photovoltaïque. Les panneaux sont installés sur le toit de la maison, dans la partie la plus exposée aux rayons du soleil. Les cellules photovoltaïques captent la lumière et la transforment en courant continu. L'électricité ainsi obtenue est utilisée immédiatement ou stockée dans des batteries.

 

Une bonne action qui peut rapporter gros

En équipant votre logement de cette technologie propre, vous effectuez un geste pour l'environnement et vous investissez de manière rentable sur la durée, compte tenu des économies d'énergie que vous réaliserez. En effet, vous réduisez considérablement votre facture d'électricité et vous participez à la lutte contre l'effet de serre. Par ailleurs, cette solution est idéale pour les zones isolées du réseau électrique, et si vous êtes raccordé au réseau, il est possible de revendre le surplus d'électricité à EDF. Le prix de vente peut s'élever 5 fois plus que le prix de vente public. De plus, ces revenus son non imposables jusqu'à un certain seuil. Des inconvénients ? L'unique inconvénient de ces panneaux solaires photovoltaïques est le coût assez élevé de leur installation. Par ailleurs, la production d'électricité est concentrée essentiellement le jour alors que les besoins en énergie sont beaucoup plus importants la nuit. Le stockage reste limité avec les appareils actuels mais les avancées technologiques sont fréquentes et révolutionnent le marché jour après jour.


Des solutions de financement

Les aides de l'État et des collectivités locales, comme le Conseil Régional, les communes ou encore le Conseil Général, sont très intéressantes. Parmi ces aides il y a un crédit d'impôt à 11% dont la TVA est réduite à 5%. Cette TVA concerne la facture du matériel et de la main d'oeuvre. Ces aides vous permettent de réduire votre facture de moitié, mais attention, pour en bénéficier il faut faire appel à un installateur agréé. Alors, n'attendez plus pour effectuer un devis. Vous pourrez ainsi obtenir des informations précises quant à l'installation et aux économies réalisées. Vous participerez à la protection de la planète tout en investissant dans un projet qui, à long terme, vous rapportera gros.

Article mis à jour le 20/02/2013

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Panneaux solaires photovoltaïques : ce qu'il faut savoir

Panneau solaire photovoltaïque, une solution pour minimiser sa facture énergétique tout en s'inscrivant dans une démarche de développement durable.

Solaire thermique, techniques et applications

Les équipements solaires thermiques exploitent les rayonnements directs ou diffus du soleil pour produire de la chaleur qui sera utilisée en temps, lieu et température voulus. Les modes d'utilisation de l'énergie solaire ont considérablement...

Panneaux solaires thermiques

Présentation des panneaux solaires thermiques, vitrés, non vitrés et sous vide. Chaque type de capteurs solaires présente ses avantages et ses inconvénients, leurs performances pouvant aussi largement varier.

Fluide caloporteur et ballon de stockage

Description de la circulation du liquide caloporteur et du stockage de l'eau chaude d'un système solaire thermique. Le liquide calo-porteur chauffé par le rayonnement du soleil est transporté vers le ballon de stockage où un échangeur transmet la...

Production d'eau chaude

La plupart des capteurs installés en Europe sont utilisés pour la production d'eau chaude sanitaire.

Chauffage des bâtiments

Dans les régions connaissant une longue saison froide, les systèmes solaires destinés au chauffage sont utilisés généralement comme appoint d'un système de production de chaleur conventionnelle.

Climatisation

La climatisation est une des applications solaires les plus évidentes puisque les besoins les plus importants coïncident avec la période la plus ensoleillée de l'année.

Chauffage de piscine

Des capteurs simplifiés non vitrés sont utilisés depuis plus de 20 ans pour chauffer l'eau des piscines. La saison de la baignade s'allonge sensiblement dans le cas d'une piscine dont l'eau est chauffée, et le confort du bain est nettement amélioré.

Agriculture et industrie

Le séchage des aliments est l'une des applications les plus anciennes de l'énergie solaire, et les procédés industriels utilisent de la chaleur à différents niveaux de température.

Panneaux solaires et applications haute température

Une centrale solaire thermique peut être utilisée pour produire de l'électricité grâce aux hautes températures obtenues par concentration du rayonnement solaire.

Solaire thermique en Europe

Une étude réalisée par EurObserv'ER révèle que 3,75 millions de mètres carrés de capteurs solaires ont été vendus en Europe durant l'année 2010.

Solaire thermique dans le monde

En 2009, la production de chauffe-eau solaires en Chine a augmenté par 42% par rapport à 2008.

Solaire thermique en France

Le marché solaire thermique de France métropolitaine en 2011 s’élèvait à 251 000 m² (contre 256 000 m² en 2010), soit une décroissance de 2 % par rapport à 2010.