Vous êtes ici > accueil > Développement durable > Energie solaire > Energie positive

Energie positive

Mis à jour le 12/11/2012

Le terme "énergie positive" concerne le bilan énergétique global d'un bâtiment : la production d'énergie sur place devient supérieure à la consommation. Les comportements humains participent à atteindre ce stade d'énergie positive.

Consommation d'énergie des logements

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

La première étape est marquée par le renforcement de l'isolation thermique de l'enveloppe, ensuite toutes les déperditions thermiques sont maîtrisées et la production d'énergie solaire (thermique et photovoltaïque) couvre les besoins restants.

 

 Consommation d'énergie (en kWh/m2.an) dans la maison individuelle d'après le CSTB


La différence de consommation est observée sur un an. Si la période d'observation est courte, on utilise plutôt le terme de bâtiment autonome (les maisons de l'écoquartier EVA-Lanxmeer aux Pays-Bas sont des exemples de bâtiments autonomes, n'étant excédentaires que neuf mois dans l'année).


Principes constructifs et bioclimatiques

Un bâtiment à énergie positive est généralement un bâtiment à énergie solaire passive, fortement équipé en moyens de production d'énergie par rapport à ses besoins. 

Les éléments architecturaux (toits, murs, fenêtres, vérandas, balcons ...) sont mis à profit et jouent le rôle d'accumulateur afin de restituer de la chaleur et/ou produire de l’électricité.

  • Isolation thermique très performante,
  • isolation par l'extérieur,
  • fenêtres de grande qualité, double voire triple vitrage,
  • suppression des ponts thermiques,
  • excellente étanchéité à l’air,
  • limitation des déperditions thermiques par renouvellement d'air,
  • captation optimale du rayonnement solaire (hiver),
  • protections solaires et systèmes de rafraîchissement passifs (été),
  • équipement en moyens de captage ou production d'énergie.


 Comportement des usagers

L'excédent en énergie est aussi largement permis par un comportement des usagers du bâtiment (éclairagesélectroménager et informatique...).

Article mis à jour le 12/11/2012

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Voir les articles archivés