Vous êtes ici > accueil > Développement durable > Energies renouvelables > Energies renouvelables en Fance

Energies renouvelables en Fance

Mis à jour le 06/12/2012

En projetant à 2020 les évolutions de sa part renouvelable de 2006 à 2009, la France atteindrait environ 20 % au lieu de 23 % prévu par les objectifs fixés par la directive de la Commission européenne.

Eolien : statistiques et Energies renouvelables dans le monde

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

Les statistiques, publiées par le Baromètre européen du magazine Systèmes Solaires sur le recours aux énergies renouvelables en 2009, font apparaître le retard important de la France (largement dû au lobby nucléaire).


Retard de la France dans les énergies renouvelables

Si on établit le ratio entre la puissance installée et le nombre d'habitants :

  • Pour l’éolien, la France se trouve au 13ème rang européen avec 70 kWh/habitant (contre 627 pour le Danemark).
  • Pour l'électricité photovoltaïque raccordée au réseau, la France se trouve au 11ème rang avec 4,5 kWh/habitant. Loin derrière l’Allemagne, la Belgique, l’Autriche, l’Espagne ou l’Italie. Alors que ni l’Allemagne ni la Belgique, par exemple, ne sont réputées comme de grands pays d’ensoleillement.
  • Pour les chauffe-eau solaires, la France se trouve au 15ème rang avec 2,5 m2 de capteurs thermiques pour 100 habitants. Loin derrière l'Autriche et la Grèce (40 et 35 m2 pour 100 habitants), mais aussi l'Allemagne, la Suède ou la Slovénie.


Bilan énergétique de la France 2009 présenté par le Ministre Jean-Louis Borloo

Le parc éolien a franchi la barre des 4 500 MW, soit une hausse de 84.5 % en seulement deux ans. Chaque année, plus de 1 000 MW sont désormais raccordés au réseau, soit l'équivalent de la puissance d'un réacteur nucléaire. La production d'électricité à partir d'éoliennes a représenté 7.8 TWh (térawatts-heures) en 2009. A titre d'illustration, il aurait fallu plus de 2.5 millions de tonnes de charbon pour produire une telle quantité d'électricité dans une centrale thermique.

Le parc photovoltaïque a été multiplié par 7 depuis 2 ans ; il représentait environ 310 MW fin 2009, avec près de 45 000 installations raccordées. La production photovoltaïque atteint 160 GWh en métropole. Elle a triplé en un an.

Globalement l’électricité éolienne et photovoltaïque a doublé entre 2007 et 2009.

La baisse de la consommation d'énergie, combinée à la très forte progression des énergies renouvelables, ont entraîné en 2009 une baisse de 5,7 % des émissions de CO2 liées à l'énergie.

A 38 milliards d'euros, soit 2 % du PIB, la facture énergétique de la France a diminué d'un tiers en 2009.


Production "primaire" d'énergie renouvelable en France


Production électrique et thermique d'origine renouvelable


Impacts sectoriels en France à l’horizon 2010

Source : Syndicat des énergies renouvelables (Données en équivalents temps pleins)

Emplois en 2004

Emplois en 2010

Hypothèses sectorielles 

en 2010

Bois-énergie

25.000

45.000

5,5 millions de Tep supplémentaire

Bio-carburants

4.200

20.000

5,75% de bio-carburants à la vente

Éolien

2.000

22.000

9.500 MW installés dont 2.000 MW en mer

Biogaz

100

2.000

Solaire thermique

1.000

10.500

3,6 millions de m2 de capteurs installés

Photovoltaïque

1.000

3.500

1 million de m2 de capteurs installés

Micro-hydraulique

2.400

2.400

Pas d'évolution

Géothermie et PAC

3.200

10.000

400.000 installations géothermiques installés

Total

38.900

115.000

Article mis à jour le 06/12/2012

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email