Vous êtes ici > accueil > Développement durable > Energies renouvelables > Fermes éoliennes terrestres

Fermes éoliennes terrestres

Mis à jour le 12/12/2012

Chaque année, les nouvelles machines éoliennes deviennent plus grandes et plus puissantes. En novembre 2009, une éolienne de 7 MW (ENERCON E-126) a été inaugurée près de Mons en Belgique. Le diamètre du rotor est de 127 mètres.

Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

Une machine avec une puissance unitaire de 10 MW équipée d'un rotor de 145 m de diamètre est en construction en Norvège. Le prototype avec une hauteur totale de 162,5 m sera assemblé à terre à Oeygarden.

En octobre 2009, l'entreprise allemand E.ON a mis en exploitation le plus grand parc éolien terrestre au monde, avec un champs de 627 turbines réparties sur une superficie de 400 km2 au Texas. La capacité installée est d'environ 780 MW et les turbines éoliennes proviennent de trois fabricants différents : Mitsubishi, General Electric et Siemens.


Economie des fermes éoliennes

L’arrêté ministériel du 10 juillet 2006 impose à EDF un tarif de rachat de l’électricité produite par les éoliennes de 8,2 centimes d’euro par kilowattheure (KWh), soit 82,8 euros par mégawattheure (MWh), et ce pendant dix ans. Le tarif varie ensuite de 8,2 à 2,8 centimes d’euro le kilowattheure les cinq années suivantes, en fonction des rendements.  


A titre de comparaison

  • le prix du marché de l’électricité fluctuent entre 40 et 55 €/MWh,
  • le prix d'achat de l'électricité d’origine thermique varie entre 30 et 45 €/MWh,
  • le prix d'achat de l'électricité d’origine nucléaire est de 26 €/MWh,
  • le prix d'achat de l'électricité d’origine éolienne est de 82 €/MWh.


 Parce que le prix d'achat de l'électricité d’origine éolienne est supérieur au prix du marché, le consommateur d'électricité paie les surcoûts liés aux obligations d’achat d’électricité des énergies renouvelables sous la forme d’une "contribution aux charges de service public d’électricité (CSPE)". Cette contribution est mentionnée sur la note d’électricité et se monte à 0,53 centimes d'euro TTC par kilowattheure. Avec l'augmentation constante du prix de marché de l'électricité, le surcoût éolien diminue. 

Depuis le 13 juillet 2007, pour bénéficier du tarif de rachat d’EDF, les éoliennes doivent être construites sur une "zone de développement de l’éolien" (ZDE).Créées dans l’objectif de maîtriser le développement du secteur et d’éviter le "mitage" du territoire, les ZDE sont proposées par les communes et approuvées par les préfets. Elles se définissent selon le potentiel éolien, les possibilités de raccordement au réseau électrique et la protection des paysages, des monuments historiques et des sites remarquables et protégés. 
18 ZDE étaient créées au 28 février 2007 : elles accueilleront des parcs représentant une puissance cumulée maximale de 602 MW.
Dans le même temps, 63 propositions de ZDE représentant une puissance maximale de 4142 MW étaient en cours d’instruction et 86 projets en cours d’études étaient connus des services instructeurs.


Selon France Energie Eolienne

  • le coût d'une éolienne installée de 2 MW varie entre 1 million et 1,3 million d’euros,
  • l'investissement peut être amorti dans moins de 5 ans (avec un tarif de rachat d’électricité de 82 €/MWh), 
  • Généralement, les propriétaires des terrains reçoivent un loyer compris entre 1.000 à 2.500 euros par an et par éolienne, 
  • les communes perçoivent annuellement, par le biais de la taxe professionnelle, 500 à 700 euros par an et par mégawatt, après une période de déduction fiscale au bénéfice du développeur.



Quelques chiffres concernant le marché et les perspectives en France

  • En puissance totale installée, la France occupe la 5ème place de l'UE-27 derrière l'Allemagne, l'Espagne, le Danemark et l'Italie, avec une puissance cumulée de 2.454 MW.
  • Selon le MEDAD, cette puissance installée permettra d’éviter l’émission de 1,65 millions de tonnes de CO2 en 2008.
  • La puissance éolienne cumulée doit passer de 2.454 MW en 2007 à 15.000 MW en 2015. 


L’analyse du dernier bilan prévisionnel du Réseau de Transport d'Électricité (RTE) démontre que la productivité du parc éolien français est largement supérieure à la moyenne européenne. Ce, en raison du caractère particulièrement avantageux des régimes de vent français (deuxième gisement éolien en Europe, derrière la Grande-Bretagne). Le secteur éolien bénéficie en effet de la présence de trois climats sur le territoire, et de ce fait, le vent souffle toujours quelque part dans l’hexagone. Les éoliennes étant déployées sur l’ensemble du territoire, elles peuvent donc continuer à approvisionner le réseau électrique national.

Toujours selon RTE, un parc éolien national d’une puissance de 10.000 MW, réparti sur les trois régions climatiques, apporte la même puissance garantie que 2.800 MW de centrales thermiques à flamme, évitant ainsi les émissions de CO2 associées.


Equivalence de l'énergie éolienne et nucléaire 

Une centrale nucléaire de 1.000 MW produit en moyenne 6.300 TWh par an en France (72% de la production théorique).

Un champ d'éoliennes avec un taux d'activité de 22,8% (moyenne pour la France) produit 3,6 fois moins qu’un réacteur nucléaire pour une même puissance


Article mis à jour le 12/12/2012

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Fermes éoliennes terrestres

Chaque année, les nouvelles machines éoliennes deviennent plus grandes et plus puissantes. En novembre 2009, une éolienne de 7 MW (ENERCON E-126) a été inaugurée près de Mons en Belgique. Le diamètre du rotor est de 127 mètres.

Eolien offshore

L'installation de fermes éoliennes en mer (offshore) permettra un développement industriel de grande envergure. Après les premiers essais près des côtes danoises et les réalisations allemandes en mer du Nord, de nombreux projets sont en...

Eoliennes flottantes

L'intérêt de ces éoliennes, inspirées des plate-formes de l'industrie pétrolière et gazière, est de pouvoir être montées à terre, avant de se faire remorquer jusqu'au point d'amarrage.

Prototype éolien

La société canadienne Magenn a testé un prototype en taille réelle de d'éolienne aérienne gonflable. Baptisé MARS, pour Magenn Air Rotor System, cette éolienne hors du commun est conçue pour stationner à 200 ou 300 mètres d'altitude où elle pourra...

Eolien intégré au bâtiment

L'intégration de turbines géantes à un bâtiment a été une première mondiale au commercial World Trade Center à Barhein.

Lampadaires à énergie éolienne

Tout comme les lampadaires à énergie solaire, les lampadaires éoliens sont très fiable dans leur fonctionnemet et économiquement intéressant.

Eolien : statistiques

La France qui est le 4ème pays européen avec 5.660 MW installés au total, et uniquement à terre, est avec 1.086 MW, à l'instar de l'Allemagne et l'Espagne, le seul autre pays européen à avoir installé plus de 1 GW d'éolien en 2010.