Vous êtes ici > accueil > Glossaire > Ozone : définition

Ozone : définition

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Qu'est-ce que l'ozone (O3) ? Définition.

L'ozone (O3) est un polluant qui résulte de réactions chimiques entre plusieurs polluants dits précurseurs (oxyde d’azote principalement, ainsi que des hydrocarbures ou des solvants). Schématiquement, le dioxyde d’azote laisse échapper une molécule d’oxygène sous l’effet des ultraviolets, qui se combine à l’oxygène de l’atmosphère (O2) pour former de l’ozone (O3). 

La pollution automobile, et surtout l’absence de vent et la chaleur des couches d’air élevées plaquent au sol ce gaz qui stagne dans les villes.

L’ozone est un gaz agressif pour les muqueuses oculaires et respiratoires. Pénétrant aisément jusqu'aux voies respiratoires les plus fines, il peut ainsi entraîner des irritations du nez, des yeux et de la gorge, des altérations de la fonction pulmonaire, des essoufflements et des toux. Il exacerbe les crises d’asthme. 

En France, le seuil d’information de la population est fixé à 180 µg d'ozone par m3 d'air en moyenne horaire, le seuil d’alerte à 360 µg/m3 en moyenne horaire.

Contrairement à certains polluants comme le benzène, l’ozone peut naviguer et n’est pas forcément originaire de la région où il est mesuré. Ainsi, des mesures locales ne sauraient répondre seules au problème de la pollution à l’ozone. Il faudrait au minimum des décisions interrégionales, voire nationales. Les mesures les plus efficaces ne sont pas forcément celles prises dans l’urgence des pics de pollution. 

La couche d’ozone stratosphérique (située à une altitude comprise entre 15 et 35 km) absorbe les rayons ultraviolets, émis par le soleil. Au-dessus de l'Antarctique (et plus récemment, au-dessus de l'Arctique), depuis les quinze dernières années, l'ozone stratosphérique est détruit à certaines périodes de l'année. Ceci est principalement dû au rejet de composés chimiques fabriqués par l'homme et comprenant des composés chlorés tels que les CFC (Chloro-Fluoro-Carbures), des composés bromés reliés aux espèces halogénées, et des oxydes d'azotes (NOx).