Vous êtes ici > accueil > Glossaire > Pluies acides : définition

Pluies acides : définition

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

Qu'est-ce que les pluies acides ? Définition.

La pluie acide est un terme qui décrit la pluie devenue acide (pH moins que 5,6) à cause de l'émission dans l'air des oxydes de souffre. Ces émissions toxiques sont dues à l'utilisation massive des combustibles fossiles dans l'industrie et le transport. Les pluies acides détruisent les forêts et tuent les poissons d'eau douce en polluant les lacs à des centaines de kilomètres de la source des émissions.

Le pH (potentiel hydrogène) d'une solution caractérise son acidité, mesuré sur une échelle de 1 à 14. La solution est dite acide si son pH est moins de 7.

Les précipitations acides sont principalement causées par deux polluants: le plus important est l'anhydride sulfureux et les oxydes d'azote (Nox) constituent le deuxième polluant. Les principales sources d'émissions d'anhydride sulfureux sont industrielles: ce sont les centrales thermiques alimentées au charbon, les fonderies de métaux non ferreux, les raffineries et divers procédés industriels. Les oxydes d'azote proviennent de divers combustibles et des émissions des véhicules motorisés. Au cours de leur séjour dans l'atmosphère, ces gaz se transforment en sulfates et en nitrates, puis en acide sulfurique (H2SO4) et en acide nitrique (HNO3). Ces acides sont entraînés vers le sol surtout sous l'action des précipitations, mais ils peuvent également se déposer sous forme de "retombées sèches", comme des gaz et des particules.