Vous êtes ici > accueil > Installation de votre système solaire > Chauffage solaire > Liste des points d'entretien à surveiller d'un chauffe-eau solaire

Entretien d'un chauffe-eau solaire, checklist des points de contrôle

Mis à jour le 10/10/2014

Tous les cinq ans minimum, une visite d'entretien du chauffe eau solaire est indispensable, mais une visite régulière tous les deux ans favorise une durée de vie plus longue à l'installation solaire.

Les différents types de fluides caloporteurs pour un chauffage solaire et Comment circule le fluide caloporteur dans un chauffage solaire ?

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

Illustration de la checklist d'entretien d'un chauffe eau solaire.

Le professionnel qui assure l'entretien de votre chauffe eau solaire doit avoir une liste de contrôles à effectuer, et un double de la validation de ces contrôles doit vous être remis.

Prestations lors d’une visite d'entretien du chauffe eau solaire

Toutes les vérifications cochées “oui” doivent être consignées sur la fiche de contrôle.


Vérification générale (oui – non)

Avant tout il est nécessaire de vérifier les circuits hydrauliques visuellement, la position des vannes d’isolement et la mise en tension de tous les appareils électriques tel que le fonctionnement normal de l’installation l’exige. 

  • Correction des défauts

 

Vérification de la pression statique (oui – non)

Elle doit atteindre 0,5 bar au niveau des capteurs. Si le manomètre est situé en contrebas, il faudra respecter une pression additionnelle correspondant à la différence de niveau (1 mètres de colonne d’eau). Elle est mesurée, circulateur à l’arrêt. 

  • Rajout de fluide pour remise à niveau

 

Vérification du circulateur(oui – non)

Le circulateur est enclenché manuellement si nécessaire. Après une période d’arrêt prolongé il peut arriver qu’il reste bloqué. 

  • déblocage par action sur l’axe
  • remplacement du circulateur



Vérification des purgeurs et des dispositifs de sécurité (oui – non)

Les purgeurs automatiques doivent être fermés une fois que les canalisations sont purgées.

Le vase d’expansion fermé et les soupapes de sécurité, tant sur le circuit primaire que sur le circuit d’eau sanitaire, doivent être vérifiées. 

  • gonflage du vase d’expansion
  • tarage des soupapes



Vérification du fluide caloporteur (oui – non)

Contrôle de l’état du fluide caloporteur (fluide homologué aux normes sanitaires) et de sa teneur en antigel. 

  • remplacement tous les X ans selon les préconisations du fabricant



Vérification des raccords hydrauliques (oui – non)

Toute trace de fuite est recherchée. 

  • remplacement des joints détériorés en respectant leur compatibilité avec le fluide caloporteur



Vérification des fixations des capteurs (oui – non) 

  • entretien de l'état de la structure
  • resserrage de la boulonnerie

 

Vérification de l’état du calorifuge (oui – non)

Le calorifuge du circuit primaire, du circuit de distribution ou de bouclage, du ballon solaire est contrôlé de visu. Sa dégradation est sans appel en présence d’humidité dans sa masse ou de décollage du tube. 

  • remplacement
  • réfection de sa fixation



Vérification de la consigne du système d’appoint (oui – non)

La consigne de température de l’appoint doit rester le plus bas possible.  

  • réglage de la consigne



Vérification du vitrage des capteurs solaires (oui – non)

Le vitrage est nettoyé et son étanchéité vérifiée si son accessibilité le permet. En cas de bris dû à une trop forte dilatation ou une déformation due au vent, le prestataire doit son remplacement en spécifiant les mesures prises pour remédier au défaut.

Si l’origine est le fait de personnes mal intentionnées, la réparation incombe au Maître d’Ouvrage. 

  • nettoyage
  • remplacement



Vérification du bac de rétention (oui – non)

Certains fluides caloporteurs sont nocifs pour les matériaux environnants. Ils nécessitent un bac de rétention en cas de fuites. Les vérifications portent sur son étanchéité et sa vacuité. 

  • nettoyage



Vérification de l’échangeur de chaleur (oui – non)

En présence de soleil, et lorsque le circulateur est en fonctionnement vérifier la chute de température aux bornes de l’échangeur de chaleur.

Un détartrage doit être mené ponctuellement si l’échangeur est mis en cause suite à des performances médiocres et régulièrement si l’eau est dure. 

  • détartrage.

       

Vérification de la protection anti-corrosion (oui – non)

L’anode de protection du ballon solaire est vérifiée soit par démontage, soit à l’aide d’un micro-ampèremètre.  

  • remplacement de l’anode de protection
  • entretien de la liaison équipotentielle

 

Vérification de la régulation (oui – non)

La meilleure vérification des sondes et du régulateur nécessite un testeur fourni par le fabricant du matériel. 

A défaut, on peut faire réagir le régulateur en immergeant les sondes dans un liquide à température choisie. Il est toujours utile de contrôler la fixation des sondes sur la canalisation. 

  • réglage du différentiel de température (si disponible)
  • remplacement de sonde ou du régulateur

 

Vérification des appareils de mesure (oui – non)

Les contrôles portent simplement sur la fixation des sondes sur les canalisations et sur l’apparition d’un code d’erreur sur l’afficheur. 

  • remise en place des sondes
Article mis à jour le 10/10/2014

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email