Vous êtes ici > accueil > Installation de votre système solaire > Chauffage solaire > Explications du fonctionnement du plancher solaire direct

Technique du plancher solaire direct

Mis à jour le 13/12/2012

Le plancher solaire direct est une technique de chauffage solaire élaborée à l'École Supérieure des Ingénieurs de Marseille dans les années 70.

Comment concevoir un combi-système chauffe-eau et chauffage solaire bien adapté et Qualisol : installateurs de chauffe-eau et chauffage solaires qualifiés

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

Né dans les années 70, le plancher solaire direct a depuis été industrialisé par l'entreprise Clipsol qui a développé les équipements adaptés à sa diffusion. 

Actuellement, près de 3.500 réalisations de planchers solaires direct fonctionnent en France, avec une grande majorité dans les régions alpines.

Le principe est simple : le fluide, réchauffé dans les capteurs solaires, circule directement (sans passer par un échangeur ou par un ballon de stockage) dans un plancher chauffant. Le plancher chauffant, qui n'est qu'une dalle en béton, joue la rôle de stockage de la chaleur. Son inertie permet de restituer en soirée l'énergie accumulée pendant la journée.


Plancher Solaire Direct avec Appoint Intégré (PSDAI)

1. Capteurs solaires
2. Plancher chauffant
3. Groupe de régulation
4. Chaudière

Le système du plancher solaire direct ne permet pas de couvrir la totalité des besoins en chauffage, il faut recourir à un système d'appoint pour apporter le complément d'énergie nécessaire.
Plusieurs solutions sont possibles, cependant, un plancher solaire direct avec appoint intégré (PSDAI) offre certains avantages, car le plancher chauffant sert à distribuer la chaleur complémentaire. L'appoint vient d'une chaudière traditionnelle (gaz, fioul ou bois). L'équilibre entre l'énergie solaire et l'appoint est géré par le groupe de régulation.
La société Clipsol propose un système de gestion central appelé "Blocsol" qui regroupe tous les organes de fonctionnement : le circuit hydraulique, circulateurs, vase d'expansion, pompe de mise en pression, système de purge, câblage électrique et selon les versions la chaudière d'appoint et le ballon de stockage. Ainsi que un régulateur automatique à microprocesseur.

 

Schéma d'un capteur solaire intégré à la toiture. Ce capteur et la couverture bénéficient d'un avis technique du CSTB.

 

 

 

 

 

 

 

 

Article mis à jour le 13/12/2012

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Voir les articles archivés

A découvrir...