Vous êtes ici > accueil > Installation de votre système solaire > Chauffage solaire > Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Fonctionnement d'une pompe à chaleur

Mis à jour le 29/04/2013

La pompe à chaleur est une machine thermodynamique constituée d'un circuit fermé dans lequel circule un fluide frigorigène à l'état liquide ou gazeux suivant l'étape de son action.

Qualisol : installateurs de chauffe-eau et chauffage solaires qualifiés

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

La pompe à chaleur prélève un peu de chaleur de l'ambiance extérieure, augmente la température et restitue la chaleur à l'intérieur pour en assurer le chauffage.

Schéma du fonctionnement

Illustration du fonctionnement d'une pompe à chaleur.

Le fonctionnement suit un cycle lié aux 4 organes de la pompe à chaleur :

  • L'évaporateur qui prélève la chaleur dans le sol, l'air ou l'eau, afin de chauffer et de vaporiser le fluide frigorigène.
  • Le compresseur qui aspire le fluide frigorigène réchauffé et exerce une pression pour augmenter sa température.
  • Le condensateur qui cède la chaleur du fluide au circuit de chauffage. Le fluide frigorigène revient à l'état liquide en condensant.
  • Le détenteur qui abaisse la pression du fluide et amorce la vaporisation afin de recommencer le cycle de fonctionnement.

 

Utilisation d'une PAC

Une pompe à chaleur est d'abord un système de chauffage, mais elle peut également chauffer l'eau sanitaire, et dans le cas d'un modèle "réversible" produire du froid en été. 

La pompe à chaleur réversible est équipée d'un dispositif permettant d'inverser le cycle du fluide frigorigène. Le condensateur devient l'évaporateur de la pompe, l'évaporateur devient condensateur : la machine thermodynamique puise alors des calories à l'intérieur du bâtiment pour les rejeter à l'extérieur.

Le fonctionnement des machines thermodynamiques (réfrigérateurs, pompes à chaleur) est fondé sur la capacité des fluides frigorigènes à se vaporiser et se condenser à température ambiante. 

Les fluides frigorigènes destructeurs de la couche d'ozone sont maintenant proscrits pour être remplacés  par des fluides de substitution moins nocifs.

Article mis à jour le 29/04/2013

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email

A découvrir...