Vous êtes ici > accueil > Installation de votre système solaire > Principe général du chauffe-eau solaire > Capteurs solaires à tubes sous-vide à effet thermos

Capteurs solaires à tubes sous-vide à effet thermos

Mis à jour le 13/12/2012

Le principe du capteur solaire à tubes sous-vide et à effet "thermos" est le même que celui qui est utilisé pour garder les boissons chaudes dans une bouteille Thermos.

Comment fabriquer son chauffe eau solaire pour s'amuser ? et Comment intégrer les capteurs solaires au bâtiment ?

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

Comme pour garder les boissons chaudes dans une bouteille Thermos, le tube intérieur du capteur solaire sous-vide et à effet thermos sert d'absorbeur, car la surface est traitée pour être absorbante et sélective. Cela veut dire qu'elle capte le rayonnement solaire, mais en chauffant, elle émet très peu de rayonnement infrarouge. La chaleur est transmise hors de l'enveloppe sous vide du tube par la circulation d'un fluide en contact avec l'absorbeur ou par un caloduc.


Technique à effet thermos répandue en Chine

Cette technique a été développée tout d'abord à l'Université de Sydney en Australie. Actuellement elle est une technique chinoise, où quelques 5 millions  de mètres carré de capteurs à tube sous vide sont fabriqués chaque année. En effet, cette technique considérée comme "Hi-Tech" en Europe représente 65% du marché chinois. 

La fabrication des tubes et l'assemblage des capteurs sont simplifiés, car il n'y a pas de soudures verre/métal. Par contre, les tubes thermos sont particulièrement fragiles au point de liaison avec le collecteur, où la partie extérieure et la partie intérieure de chaque tube se rejoignent.

 De nombreux fabricants de chauffe-eau solaires utilisent
ces tubes "thermos" avec différents types d'absorbeur et
de méthodes de transfert de chaleur. Un de ces chauffe-eau
solaires le plus simple et le plus courant en Chine est distribué
en France par l'entreprise Soleil+.

 

Transfert et échange de chaleur par caloduc 

 


Importations européennes de tubes sous-vide

D'autres entreprises européennes fabriquent des capteurs solaires à partir de tubes sous-vide importés, comme par exemple, les capteurs T-11 CPC, qui sont distribués en France par Solaire Connexion.

Les réflecteurs "CPC" (compound parabolic concentrator) sont courant avec ce type de capteurs sous-vide, car la surface de l'absorbeur est cylindrique couvrant la totalité de la surface du tube intérieur. Ainsi, la partie face au soleil peut capter le rayonnement direct et la partie cachée peut capter le rayonnement par réflexion.

Article mis à jour le 13/12/2012

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Voir les articles archivés

A découvrir...