Vous êtes ici > accueil > Installation de votre système solaire > Principe général du chauffe-eau solaire > Masques altérant la performance des capteurs solaires

Masques altérant la performance des capteurs solaires

Mis à jour le 13/12/2012

Les masques sont les obstacles, proches ou lointains, qui altèrent l'ensoleillement en portant des ombres sur les capteurs solaires. Il va sans dire que la prise en compte des masques éventuels est nécessaire pour l'implantation des panneaux.

Comment fabriquer son chauffe eau solaire pour s'amuser ? et Comment intégrer les capteurs solaires au bâtiment ?

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

L'emplacement des capteurs solaires doit être libre des ombres liées aux masques lointains (comme une montagne, un immeuble ou un grand arbre), et des masques proches (comme une cheminée, un décrochage du toit ou la végétation saisonnière).

Végétation saisonnière


Les installateurs expérimentés peuvent situer le meilleur emplacement, mais dans certains cas, il vaut mieux évaluer le potentiel réel avec une étude sur un diagramme solaire, car la position apparente du soleil varie beaucoup pendant la journée et suivant les saisons. 

La position apparente du soleil varie pendant la journée et suivant les saisons


Diagramme solaire 

Le diagramme solaire, pour une latitude donnée, permet de visualiser l'azimut et l'hauteur du soleil pendant les heures de la journée et suivant les saisons. 

La superposition des masques à la trajectoire du soleil sur le diagramme solaire, permet de visualiser les périodes où des ombres seront portées sur le cadran. 


Lecture du diagramme solaire

(voir les flèches jaune et le cercle vert) :

  • à 9h30 (heure solaire) le 21 mars (ou le 21 septembre), le soleil aura un hauteur de 35° (par rapport à l'horizon) et son azimut sera -50° (vers l'Est par rapport au Sud),
  • les formes en gris représentent une maison et un arbre visible de l'emplacement prévu pour des capteurs solaires. Afin de placer ces masques sur le diagramme solaire, il a fallu mesurer l'hauteur et l'azimut de quelques points importants (la gouttière et le faîte de la maison, et la pointe culminante du grand arbre,
  • en décembre, la maison va cacher le soleil à partir de midi solaire,
  • entre la fin février et la fin octobre, l'emplacement pourrait recevoir au moins 6 heures de soleil chaque jour,
  • l'emplacement ne sera jamais ensoleillé après 15h30.

Idéalement, les capteurs doivent être dégagés de toute ombre portée pour au moins 6 heures par jour pendant toute l'année. Il est souvent difficile de satisfaire ce critère, car le soleil est bas sur l'horizon en hiver et il faut visualiser le mouvement apparent du soleil à partir de l'emplacement prévu pour les capteurs. 


Etude de masques

Afin de dessiner les masques sur le diagramme solaire, il faut se munir d'une boussole avec un clinomètre (indicateur de pente). Ainsi, il sera possible d'établir l'azimut et l'hauteur des points litigieux sur l'horizon.

Si vous trouvez que le dessin des masques est trop compliqué, consulter les services payants en ligne.

Vous pouvez acheter une visière panoramique afin de visualiser et de dessiner les masques plus facilement, ou établir un diagramme solaire à partir d'un photo panoramique. 

Vous pouvez aussi essayer le logiciel CARNAVAL, destiné au calcul des masques de terrain et de leur influence sur les conditions d’éclairement et d’ensoleillement.  C'est particulièrement utile pour simuler les masques lointaines en montagne.

Article mis à jour le 13/12/2012

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Voir les articles archivés

A découvrir...