Vous êtes ici > accueil > Installation de votre système solaire > Principe général du chauffe-eau solaire > Avenir des chauffe eau solaires thermosiphon en Europe

Avenir des chauffe eau solaires thermosiphon en Europe

Mis à jour le 16/10/2013

Le prix moins plus avantageux des chauffe-eau solaires à thermosiphon incite les pays européens à ajouter des références e ce type dans leur gamme. Pour l'instant les chauffe-eau solaires à circulation forcée reste majoritaires en Europe.

Avantages et inconvénients du système à thermosiphon et Différents systèmes de chauffe-eau solaires thermosiphon monobloc

Article(s) à lire avant
Devis gratuit : Chauffe eau solaire
Devis gratuit : Panneaux solaires
Devis gratuit : Chauffage solaire

Actuellement, la plupart des fabricants européens ont ajouté un chauffe-eau solaire à thermosiphon dans leur gamme de produits. Soit avec des capteurs plans, soit avec des tubes sous vides.  Ces nouvelles références répondent au besoin d'un produit dont les coûts sont inférieurs à ceux des chauffe-eau à circulation forcée.

 

Secutherm de l'entreprise allemande Wagner & Co est conçu pour le marché européen avec une isolation thermique renforcée et une valve de sécurité pour limiter la température dans le réservoir

 Vitasol 222-T de Viessmann est composé de 9 tubes sous vide fabriqués par Viessmann en Chine, et reliée à un réservoir de 150 litres

Quel avenir européen pour les thermosiphons

Les chauffe-eau solaires à circulation forcée sont majoritaires en Europe (avec l'exception de la Grèce). Pourtant, le prix élevé de ces équipements avec sondes, régulation et circulateur électrique les rendent peu adaptés au marché de masse escompté. Il est probable que de nouveaux modèles "à thermosiphon" seront conçus pour satisfaire les attentes du marché.

L'entreprise italienne Thermics a conçu un réservoir plat afin de mieux intégrer le réservoir du chauffe-eau solaire à la toiture. Le modèle Pegasus est disponible avec un capteur plan ou avec des tubes sous vide.

 
 

Les produits Thermics ne sont pas encore  commercialisés en France

Mauvaise image

Les chauffe-eau solaires à thermosiphon souffrent d'une mauvaise image, à cause de l'aspect massif du "monobloc" sur un toit et de la difficulté à mettre en oeuvre le thermosiphon pour des systèmes à éléments séparés. Pourtant, il y a des exemples qui répondent bien aux problèmes posés et on pourrait chercher encore d'autres solutions


A gauche : Structure sur mesure pour un chauffe-eau solaire monobloc d'Axeco.
A droite : Installation originale de plusieurs chauffe-eau solaires à éléments séparés en thermosiphon. 
Équipement solaire de l'entreprise Sun Ray sur le toit d'un immeuble collectif en Nouvelle Calédonie

Article mis à jour le 16/10/2013

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Voir les articles archivés

A découvrir...