Vous êtes ici > accueil > Installation de votre système solaire > Principe général du chauffe-eau solaire > Différents systèmes de chauffe-eau solaires thermosiphon monobloc

Chauffe-eau solaires à thermosiphon monobloc

Mis à jour le 10/11/2012

Un chauffe-eau solaire monobloc qui fonctionne en thermosiphon, ne doit pas être confondu avec un système à éléments séparés.

Avantages et inconvénients du système à thermosiphon

Article(s) à lire avant

Le chauffe-eau solaire "monobloc" est un ensemble "capteur solaire/ballon horizontal" positionné en plein air. 


Système monobloc tout à l'extérieur

La technique est surtout adaptée aux climats chauds comme les Antilles. En Europe, les déperditions thermiques du ballon à l'extérieur sont importantes en hiver, et la position horizontale du ballon ne favorise pas la stratification de l'eau suivant la température. De plus, l'ensemble "capteur+ballon" en façade ou sur une toiture ne favorise pas l'intégration architecturale.
Néanmoins, c'est un chauffe-eau solaire efficace et peu cher, qui pourrait servir hors les périodes froides. Surtout en association avec une chaudière bois par exemple. En hiver, c'est la chaudière qui chauffe l'eau sanitaire et le chauffe-eau solaire "monobloc" prend le relève hors la saison de chauffe.

Système thermosiphon monobloc


Système monobloc avec le ballon d'eau chaude à l'intérieur

Il est possible aussi d'adopter le système en thermosiphon monobloc dans lequel le ballon est séparé du capteur et placé à l'intérieur, en respectant les règles d'installation liées au thermosiphon.

Dans tous les cas, l'utilisation d'un appoint électrique à l'intérieur d'un ballon horizontal est déconseillée, à cause de la faible stratification dans le volume d'eau.


Système thermosiphon monobloc avec le ballon séparé et placé à l'intérieur

 

Article mis à jour le 10/11/2012

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin email
Voir les articles archivés